Où cacher un traceur GPS sur un vélo ?

Vous souhaitez équiper votre vélo d’un traceur GPS pour le retrouver en cas de vol ou tout simplement vous assurer qu’il ne bouge pas de place ?

C’est une bonne idée, les vélos sont une cible de choix car faciles à dérober et ils se revendent très bien.

Cependant, une question importante se pose : où placer un traceur GPS sur un vélo. Il faut bien avouer que les emplacements ne sont pas nombreux et le traceur peut être en quelques secondes.

Après de nombreux essais avec différents modèles, voici une liste de 4 emplacement où cacher un tracker GPS sur un vélo. N’hésitez pas non plus à vous en inspirer pour trouver d’autres (et peut-être de meilleures) cachettes.

On a aussi listé quelques emplacements à éviter…

Information importante : toutes les cachettes ne sont pas adaptées à tous les traceurs ou vélos. Si vous trouvez dans cet article un emplacement qui vous semble intéressant, pensez à vérifier sur votre propre vélo que le tracker pourra y être fixé.

À voir aussi : que faire quand on se fait voler son vélo ?

Cachette n°1 : la tige de la selle

C’est une cachette plutôt efficace et discrète : la tige de la selle du vélo. Aviez-vous déjà remarqué que cette tige est le plus souvent creuse à l’intérieur ?

La bonne nouvelle, c’est qu’en optant pour un modèle assez petit, la tige de la selle offre suffisamment de place pour y glisser une balise GPS.

Surtout : une personne mal-intentionnée va chercher une balise visible et ne va pas avoir le réflexe de démonter la selle. Car son but est de partir le plus vite possible, souvent en montant dessus !

Pour fixer le capteur à l’intérieur, vous pouvez opter pour un skotch double-face. Il faut simplement penser à ne pas le glisser trop loin pour qu’il reste accessible afin de recharger sa batterie.

Notre conseil : si vous devez rarement ajuster la selle de votre vélo, alors serrez le plus fort possible la tige pour rendre l’accès au traceur encore plus difficile.

Cachette n°2 : dans le guidon

En cherchant un autre emplacement creux sur un vélo permettant d’y glisser un tracker GPS, c’est du côté du guidon qu’il faut regarder.

Il suffit d’enlever la couche en caoutchouc de part et d’autre du guidon pour y trouver ce petit emplacement bien pratique.

Tracker gps caché dans un guidon de vélo

L’avantage, c’est que ça reste facilement accessible pour le recharger quand c’est nécessaire. Il faut surtout penser à bien remettre les protections pour ne pas éveiller les soupçons et dévoiler cette cachette.

Cachette n°3 : le réflecteur

Le réflecteur, c’est ce petit bout de plastique sur un vélo qui permet de réfléchir la lumière et être vu. Il est même obligatoire d’en avoir un blanc à l’avant et un rouge à l’arrière.

Si cet emplacement vous semble intéressant, deux possibilités s’offrent à vous :

  • Fixer un mini traceur derrière le réflecteur. S’il est bien de la même couleur et qu’il touche le cadre du vélo, il sera difficilement visible au premier coup d’oeil. Mais il reste facilement accessible.
  • Utiliser un réflecteur qui dispose d’une balise GPS intégrée. C’est à la fois discret et ultra pratique pour recharger sa batterie. Cependant, ce dispositif commence a être assez connu du grand public et des voleurs car l’accessoire a une épaisseur plus importante que les réflecteurs classiques.

Cachette n°4 : dans les éclairages actifs

Là encore, les éclairages sont obligatoires sur un vélo. Personne ne sera donc interloqué par leur présence et ils constituent un emplacement idéal pour cacher un traceur GPS sur un vélo.

Il existe aujourd’hui de nombreuses marques qui proposent un accessoire tout-en-un : un dispositif d’éclairage avec une balise GPS intégrée. C’est clairement la solution la plus simple et la plus pratique.

Balise GPS phare vélo

D’autant que vous pouvez fixer l’éclairage avec un anneau retenu par un boulon Allen, ce qui rendra encore plus difficile son retrait pas le voleur en cas de doute.

Si vous êtes bricoleur et à l’aise en électricité, vous pouvez également fabriquer ce dispositif vous-même sur un phare d’origine. Il faudra faire un peu de place à l’intérieur du boitier pour y faire entrer le capteur.

Les emplacements à éviter

Comme quand on cherche où placer un traceur GPS sur une voiture, il existe plusieurs endroits déconseillés pour installer une balise sur un vélo. Voici quelques exemples :

Sous la selle : c’est l’endroit qui offre généralement le plus de place sur un vélo. C’est aussi là où regardent la plupart des voleurs en premier avant de s’emparer d’un vélo. On vous déconseille donc cet emplacement qui n’a plus rien de discret depuis de nombreuses années.

Dans une gourde : non seulement la gourde peut être enlevée en quelques secondes, mais en plus vous pourriez vous faire dérober uniquement votre gourde (et donc un traceur de plusieurs dizaines d’euros…).