veille strategique qualite source

Evaluer la pertinence d’une source web

| 20 Commentaires

0saves

Désormais, il faut bien le reconnaitre, le web fait partie d’une des plus importante source d’informations lorsque l’on met en place une veille strategique, et ce quelque soit le secteur d’activité qui nous intéresse. La numérisation des documents entraine chaque jour l’indexation de milliers de nouveaux documents dans le web visible et le web invisible, susceptibles de nous intéresser.
Mais comment faire le tri dans cette masse informe d’informations ? Comment séparer le bon grain de l’ivraie.
Voici quelques conseils pour faire face à cette situation.

a sailor stands fantail lookout watch aboard uss george hw bush 420x300 Evaluer la pertinence dune source web

Le web, un univers impitoyable d’informations en vrac

Le Web fournit tout, mais en même temps il fournit trop. Trop d’informations souvent entrecoupées de rumeurs et de données non valables. Car croyez-le ou non, le Web ne contient pas toujours que des informations exactes. Il ne faut pas oublier que le web est une entité “vivante” dont le contenu est apporté par des personnes, et donc sujet aux erreurs et aux incohérences, volontaires ou pas.

Comment alors faire le tri entre tous ces éléments pour n’en extraire que les données valables à ses études et à ses veilles ? Comment juger de la véracité d’une information ? Surtout quand on est à la recherche de matériel crédible que l’on pourra citer dans un document de rechercher ou une étude universitaire.

Veille strategique sur le web – Comment séparer le bon grain de l’ivraie ?

Pour séparer la réalité de la fiction, il existe un certain nombre de tests décisifs que vous pouvez faire pour valider ou non une information jugée stratégique. Un peu comme une grille d’évaluation ou de scoring (data mining).

Déterminer l’autorité de la source – qui est l’auteur ?

Déterminer l’autorité d’un site est particulièrement important si vous avez l’intention de l’utiliser comme source pour un document académique ou un projet de recherche. Voici les questions à se poser:

  • Est-ce que la société ou l’organisation responsable de l’information présent sur le site est clairement mentionné ?
  • Est ce qu’il y a un lien vers une page décrivant ce qu’est l’entreprise ou l’organisme en question et les personnes impliquées dans la rédaction des articles (une page “About Us”.”Qui sommes nous ?”) ?
  • Y a t-il moyen de confirmer la légitimité de l’entreprise ou de l’organisme en question ? Un numéro d’immatriclation (SIRET/SIREN, un code NAF, un dirigeant, un numéro de téléphone…) permettant de prouver l’existence réelle de celle-ci sur une base de données d’entreprise comme société.com par exemple ? La présence d’un mail n’est pas suffisant

Si une réponse “non” apparait pour l’un de ces questions, alors il y a fort à parier que cette source d’information n’est pas suffisamment légitime pour être inclue dans votre bibliographie.

Est ce que cette source dit la vérité ? Déterminer la précision des données

Pour déterminer la véracité d’une information sur le Web, en plus de l’autorité du site en la matière sur le domaine concerné (un site traitant d’électronique pourra ne pas être expert pour parler d’étude de sociologie par exemple), il faut également déterminer l’acuité et la précision des données rencontrées.
Pour cela, là encore, quelques questions permettent d’affiner les résultats:

  • Puis-je facilement savoir qui a écrit l’information (l’auteur)?
  • Est ce que toutes les allégations factuelles présentes sont clairement justifiées/sourcées (avec des sources de référence), et citées dans l’article ?
  • Y a t-il des erreurs flagrantes de grammaire et/ou d’orthographe ?
  • Quel est la dernière mise à jour de et article ? Est-ce récent ? Si cela date, il y a fort à parier que cette information n’est plus valable. Notamment dans des secteurs évoluant rapidement comme l’électronique ou l’internet. Et cette date vous sera dans tous les cas nécessaire si vous construisez la bibliographie de vos sources pour vos travaux universitaires “à l’anglo-saxonne” (UK, Canada, USA – citations de type MLA-style).
  • Pouvez-vous vérifier l’expertise de l’auteur sur le sujet concerné? A-t-il un profil public (sites d’universités, réseaux professionnels comme Viadeo, Linkedin) permettant de valider ses qualifications dans le domaine qui nous intéresse ?

Là encore, si les réponses à ces deux questions ne sont pas un “oui” catégorique alors cette source n’est pas entièrement crédible.

Est ce une source MFA (made for adsense) ou e-commercante ?

Est ce que cette information a seulement pour but de vendre quelque chose ou d’agir en support à la vente ? Est-ce un contenu pouvant être qualifié de commercial/marketing ?
Répondre à cette question permet de savoir si le contenu est de qualité et surtout s’il est neutre.
Là encore, se poser deux-trois questions permet d’affiner notre point de vue :

  • Y a t-il un biais écrasant dans l’information présente dans l’article ? Est ce que l’auteur semble opter pour un point de vue partisan et orienté dans son écriture ? Est ce que la construction de l’article est argumenté ? Est ce que le bilan des arguments présentés semblent juste et équilibré ? Ou, à contrario, est-ce que l’écriture semble par trop incliné vers un point de vue en particulier?
  • Est ce que l’URL du site de l’article semble “neutre” ? Est ce un .edu, un .gov ou .gouv ?
  • Est ce que l’URL semble correspondre dans ces mots-clés à la teneur du contenu ? Est ce un site de communiqués de presse ? Est-ce que le domaine du site fait clairement référence à une marque ou à une entreprise oeuvrant dans ce secteur d’étude ? Car, indubitablement il y a aura forcément parti-pris et une non-neutralité des informations factuelles.
  • Est ce que la publicité est clairement séparé du contenu?

Si après toutes ces questions, des doutes apparaissent quand à l’intégrité de la source de l’information stratégique, et nécessaire à votre veille strategique ou à vos travaux universitaires, alors vous aurez sans doute à reconsidérer cette source dans sa crédibilité pour votre bibliographie.

Evaluer une source – la meilleure arme est le bon sens

De fait, la meilleure de nos armes reste encore le bon sens.
On “sent” quasiment toujours quand une source est orientée ou présente un bais par trop important. Ou, au pire, un doute apparaitra qui fera relativiser la pertinence des données trouvées.
Mais l’essentiel reste de ne jamais jouer avec les sources trouvées, au risque de mettre à mal l’ensemble de son travail de veille stratégique ou de recherche.

0saves
Si vous avez aimé ce "post", n'hésitez pas à laisser un commentaire ou vous abonnez à notre flux RSS.

Auteur : Monsieur Moustache

Fort de très nombreuses années expériences au service de grands groupes industriels, Monsieur Moustache possède une réelle expertise sur les questions de géopolitique et sur la perception de l'intelligence économique dans les entreprises.

Ad Plugin made by Free Wordpress Themes