0saves

J’adore Spotify. Dans le milieu très fragmenté de l’offre de musique en streaming (qui ne devrait d’ailleurs pas s’arragner ave cle lancement hier d’Apple Music), j’ai toujours eu une préférence pour le catalogue musical de Spotify, la qualité musicale et la navigation, au détriment d’autres acteurs comme Deezer, Rdio ou Pandora. Il fait partie de mon « triptyque » musical avec Soundcloud, pour les playlists plus confidentiels, et Songza, pour la découverte de nouvelles tendances et ses playlists (même si j’ai été déçu de son rachat par Google, mais cela a plus à voir avec une sorte de déformation professionnelle).

spotify app - feature spotify running

Lontemps privé de Spotify lors de mon arrivée au Canada, je n’ai pu en profiter à nouveau que récemment, depuis son arrivée récente sur le marché canadien. Un vrai plaisir.

Pour information, j’utilise la version gratuite, et non le Premium, ce qui fait que je ne peux choisir l’orde de mes morceaux lorsque j’utilise l’application sur mon smartphone. Toujours est-il que j’ai été étonné de voir apparaître la semaine dernière un pop-up sur l’application annonçant l’arrivée d’une nouvelle fonctionnalité dans l’application : Spotify Running.

D’emblée, je me suis dit que cela était réservé à la version premium, mais j’ai tout de même essayé à tout hasard.

Spotify Running

Surprise (agréable), Spotify Running est parfaitement accessible avec la version gratuite (free).

Le concept est assez simple et pourtant diablement efficace. Des playlists de 9 morceaux (4 min par morceau soit un total moyen de 30 minutes) au rythme entrainant et , surtout, au tempo adaptable. En fonction de sa course, et du nombre de foulées par minute, le rythme des morceaux de musique s’adapte (165 foulées par minute – 165 BPM – correspondant à un bon 8km/h).

La détection est automatique (cela prend tout de même un peu de temps, 15 secondes environ), mais on peut aussi passer l’étape et configurer le rythme manuellement.

spotify run foulees minute

Pour l’instant, il y a 6 playlists :

  • un set Burn de Tiestö (ma playlist préféré),
  • une playlist Epic (très film d’action),
  • une playlist Chase (idem)
  • une playlist Seasons (plus orchestral et classique),
  • Blissed out, plus pop,
  • et Lock the Flow, plus éléctronique indé.

Le rythme saccadé et le tempo aide vraiment à caler sa course et son souffle. Personnellement, cela m’aide beaucoup, ne serait-ce que pour caler ma vitesse de footing (ayant tendance à accélérer et à me fatiguer inutilement).

Au fur et à mesure, entre chaque morceau (4 min environ), Spotify Running adaptera le BPM en fonction de votre course, allant soit plus rapidement ou plus lentement.

Pour les coureurs, comme moi, qui ne court qu’avec de la musique pour être capable de cadencer leur rythme, Spotify Running fait clairement le travail.

Plus besoin de passer des heures à trouver des morceaux à la fois sympa et qui, dans le même temps, ont le bon tempo pour son rythme de course. 

donnees bpm runkeeper

Source : Runkeeper

 

 C’est théoriquement possible, mais le temps à y consacrer est énorme car il faut calculer le BPM pour chaque morceau que l’on veut incorporer dans une playlist et construire sa playlist en fonction de son schéma de course (ryhtme moyen, dénivelé du parcours, accélérations, intervalles…). Très fastidieux, d’autant que le nombre de chansons adaptés à une cadence de 155-170 BPM ne sont pas tant légions (le BPM moyen oscillant plutôt entre 120 et 140 BPM).

Astuce : le coureur moyen tourne autour de 152-155 BPM, même si théoriquement, on devrait plutôt privilégier un chiffre plus proche de 170 BPM pour limiter l’impact de la course sur les jambes et donc les possibles blessures.

Il existe des solutions pour évaluer facilement le BPM de sa bibliothèque musical, comme Cadence Desktop Pro ou BPM assistant sur Mac et BPM calculator sur PC, mais le travail reste long.

Avec Spotify Reunnin, tout cela se fait automatiquement, le ryhtme s’adaptant progressivement à notre course. I

playlist spotify running

 

Une fonctionnalité qui fait progresser Spotify

L’essai a été vraiment concluant pour moi, et c’est, il faut le dire, une bonne surprise car Spotify n’a jamais eu comme force principale d’avoir un algorithme de sélection musicale ultra-perfomant, contrairement à Pandora ou au playlists sur mesures et autres curations de songza.

Spotify progresse donc sur ce point et marque des points pour rattraper la concurrence dans ce domaine.à

Le nombre de playlists n’est pas encore incroyable, mais je suis sûr que :

  • la version définitive offrira plus de choix (cette fonctionnalité est encore en trial sur l’app Spotify – mais les retours sont tous très positifs en l’état),
  • Spotify travaille déjà à étoffer son catalogue. D’autant qu’il existe déjà de nombreuses playlists prêt à être intégré comme la 170-190 Hip-Hop de Brent Rose.

De même, toute ces playlists ne disposent d’aucun temps morts entre les morceaux. Le tempo reste donc régulier tout au long de sa course.

Petit bémol, le volume des playlists est parfois assez variable : si le set Burn est parfois trop fort, les autres playlists comme Chase ou Epic sont, à l’inverse, assez bas en volume. Quand on change de playlist, ça peut être assez saisissant.

 

0saves
Si vous avez aimé ce "post", n'hésitez pas à laisser un commentaire ou vous abonnez à notre flux RSS.