0saves

La flexibilité au travail est devenu la nouvelle norme au sein des entreprises modernes qui cherchent à attirer et à retenir les meilleurs èlèments. En effet, après des années à voir le marché du travail se conformer aux strictes horaires de travail, avec des journées longues et des conditions souvent stressantes (surcharge de travail, transports), on se rend de plus en plus compte que ce type d’environnement de travail très strictes est finale;ent contreproductif pour l’employé mais aussi pour l’employeur. Des rapports récents ont ainsi montré que le fonctionnement avec des
impératifs de travail dans un bureau fait plus de mal que de bien, notamment en terme de productivité dans les entreprises.

flexibilité au travail

Cette idée de flexibilité, encore contestée dans de nombreuses sociétés, consiste à repenser les horaires de travail, et à s’adapter à l’évolution du monde en adoptant les derniers progrès technologiques pour améliorer le bien-être et la santé mentale des employés en leur apportant plus de souplesse dans leur travail. Pour cela, il faut créer un milieu de travail flexible.
Il a été prouvé que cette flexibilité améliore les niveaux de productivité des employés et la fidélité à une entreprise.

L’étape suivante est évidemment le télétravail, avec la notion de travail à distance, sur de multiples-formes (BYOB, »bring your own device », c’est à dire travailler avec son propre ordinateur, smartphone ou tablette) relié à un environnement de travail interconnecté (cloud computing). Avec cette évolution, les possibilités de travail à distance, avec des horaires interchangeables, rendraient à coup sûr les conditions de travail plus attrayantes pour une entreprise et ses employés.

Types et principes de flexibilité

Dans les faits, il existe deux types de flexibilité que les entreprises doivent gérer:

  • l’agenda et le calendrier de travail,
  • et l’agencement du lieu de travail.

La planification de travail implque de pouvoir découper les tâches de façon à permettre aux employés de travailler des demi-journées, à temps partiel, ou sur une semaine de 4 jours. Mais cela implique de pouvoir également faciliter la prise de congés comme, par exemple, pour de la formation ou pour élever leur famille, sans mettre en péril leur carrière.

L’agencement implique de prendre en compte la microgestion des employés distants de façon à renforcer leur capacité de « commitment »/responsabilisation aux tâches, même depuis leur maison, aux travers de l’instaurationnd’un contrat de travail réciproque. Cela implique par exemple de créer un environnement de travail virtel, type « virtual office ».

Mettre en place de telles éléments devraient permettre à terme, pour l’entreprise, de:

  • d’augmenter la productivité et la qualité du travail, si cette flexibilité est appliqué à tous les employés et pas seulement à certains postes,
  • de fluidifier la négociation des contrats et des tâches, surtout si l’entreprise est centré sur l’apporche client,
  • d’étaler les calendriers de planning sur des périodes plus étendues sur la semaine, notamment le soir et le matin.

Les freins à la flexibilité

A ce jour, l’une des principales réticences des employeurs résident dans leur volonté constante de vérifier la présence des employés. Conséquence, de nombreux employés utilisent les congés maladies pour retrouver un peu de souplesse et relâcher d’une surveillance trop constante.
Ainsi, paradoxalement, on constatera souvent qu’apporter plus de flexibilité à ces employés permet de réduire le nombre de congés maladie et autres absences. Tout ceci, en apportant plus de souplesse et en accordant plus de confiance à ses employés.
De nombreuses études ont ainsi établi des liens positifs entre la santé, physique et mentale, des employés avec un horaire flexible.

Une étude du Journal « Health Behavior and social », qui a interrogé plus de 608 employés, avant et après la mise en place d’un système d’horaire flexible a été mise en œuvre, a mis en évidence que ces employés se sentaient plus maître de leurs conditions de travail, et que, par conséquent, cela leur avaient permis d’aabaisser leur stress et la fréquence de leurs conflits familiaux, avec de meilleurs nuits de sommeil et de plus longues périodes de récupération.

Cela est également plus en adéquation avec les nouvelles attentes de salariés qui recerchent ardemment un plus grand équilibre entre travail et vie personnelle.

Conclusion

Les progrès technologiques ont contribué à ouvrir la voie à des options telles que le travail à domicile ou le travail à distance. Ces progrès ont aussi façonné la manière dont nous organisons des équipes, communiquons avec les gens, et optimiser, tout en simplifiant, la mesure du rendement au travail. Nous ne sommes plus donc plus bloqué par l’idée que nous avons besoin d’être physiquement visible afin de devenir un membre productif d’une l’équipe au sein d’une entreprise. Nous pouvons désormais le faire virtuellement. Les industries prospères d’aujourd’hui ont besoin de cette flexibilité des horaires de travail pour plus de producrtivité et de réussite.

0saves
Si vous avez aimé ce "post", n'hésitez pas à laisser un commentaire ou vous abonnez à notre flux RSS.