0saves

Raven SEO est un outil de gestion de campagne de link building (netlinking) que j’ai eu l’occasion de tester il n’y a pas si longtemps que ca. A l’époque, je l’avais trouvé excellent, même s’il est sans doute moins « profond » que Analytics SEO. Or, je me suis rendu compte très récemment que si l’on trouvait beaucoup d’articles présentant cet outil en anglais, il n’en existait que peu en français.
C’est donc ce que je vais faire aujourd’hui.

SEO netlinking

Présentation de l’outil Raven SEO

Raven SEO est un outil qui a pour but d’accompagner le référenceur dans la mise en place et la gestion de campagne de netlinking naturel.

C’est un ami qui m’a fait le privilège de pouvoir essayer l’outil. Travaillant essentiellement sur des marchés anglophones, c’était pour lui un équipement des plus précieux, mais il insistait sur le fait que l’on pouvait également très bien s’en servir pour des cibles de marchés francophones. L’outil est lui-même en anglais mais sa price en main reste très accessible (le vocabulaire utilisé par tout référenceur étant, pour le meilleur ou pour le pire, essentielement anglophone).
Pour lui, les deux principaux atouts de Raven SEO résidaient dans trois de ses fonctions principales:

  • le backlink explorer,
  • le site finder,
  • et le link manager.

Le site finder, pour débusquer de nouveaux liens sur la Toile

Tout l’intérêt du site finder est d’aider le référenceur dans sa recherche de cibles pour créer du liens (blogs, sites corporate, forums..).
Il fonctionne par mot-clé, ou plutôt expression clé si l’on veut être plus précis.

Ce qui est saisissant, c’est le temps de recherche qui est extrêmement rapide comparativement à d’autres outils du même type que j’avais eu l’occasion d’essayer. Autre élement d’importance : la possibilité de lancer un « batch » de plusieurs recherches simultanées en cache, tout en pouvant continuer à utiliser l’outil.

Les résultats de la recherche apparaissent ensuite. De mémoire, le rapport indiquait les données suivantes (avec jusqu’à 1000 lignes de liens !!!):

  • domaine du lien (chaque domaine étant lié au moins une fois à un site apparaissant dans le top 10 de la recherche avec l’expression clé sur Google),
  • type de liens (follow ou no-follow),
  • connections de domaines (nombre de relations avec ce lien pour le top 10 de la recherche sous Google),
  • autorité de la page (sorte de page rank nouvelle génération, basé sur une échelle logarithmique),
  • nombre de backlinks déjà présents,
  • et divers ranks provenant d’ACraks (de 0 à 15), SEOmoz (de 0 à 10)..

On peut ensuite commencer à faire son analyse et sa sélection en cachant (hidden) les liens qui ne nous semblent pas pertinents, et ainsi de suite.

Backlink explorer, le benchmark du netlinking à haute vitesse

Pour bien se positionner sur un mot clé ou une thématique, une grande partie du travail du référenceur consiste à surveiller les « leaders » ou les concurrents sur les SERP qui l’intéressent.
Grosso modo, il s’agit d’analyser les backlinks de la concurrence pour voir où l’on peut également se positionner efficacement.

Là encore, Raven est fort utile avec sa partie backlink explorer qui ira explorer tous les liens entrants de l’URL analysé. Les résultats sont très intéressants notamment grâce à l’utilisation des résultats de Majestic SEO (en application tierce).

Les rapport fournit les informations suivantes:

  • URL du backlink source,
  • l’AC rank, c’est à dire le nombre de backlinks déjà présent pour le même domaine,
  • l’ancre du lien,
  • si le backlink est en no ou en do-follow,
  • et si le lien est une image (çà arrive, hein).

Là encore, l’option « hide link » (cacher le lien) permet de lisser efficacement le « bruit » de liens inintéressants pour ne conserver que le bon grain.
Autre petit plus la possibilité de sauvegarder le rapport obtenu pendant le temps que l’on veut, pour pouvoir l’analyser ou le comparer par la suite.

Le link manager

Le link manager comme son nom l’indique est un outil permettant de gérer la campagne de créations de liens, notamment depuis son navigateur internet. Un simple clic permet de sauvegarder le site qui nous intéresse en y rajoutant diverses informations utiles (contacts possibles, URL, cible d’ancre…).
Cela permet également de faciliter énormément la gestion du travail en équipe de création de link building. Et ce, tout en remplaçant efficacement la combinaison de plusieurs autres logiciels.

Un outil en avance intégrant les médias sociaux

L’autre grand intérêt de l’outil réside dans son intégration avancée des signaux émanant des réseaux sociaux. Et notamment des pings émanant de Facebook ou de Twitter.
Si en plus, on couple ces éléments avec le module de Raven permettant d’intégrer les datas de Google analytics, on obtient un outil extrêmement puissant permettant d’explorer en profondeur les médias sociaux pour planifier des actions (posts, suivi de mur à mur, monitoring…) mais surtout pour mieux comprendre qu’est ce qui marche de ce qui ne marche pas.

Vidéos de présentation

Pour finir, voici deux vidéos de présentation de l’outil Raven SEO que j’ai trouvé sur la toile. Bon visionnage.

Crédit photo : par Ron Mead

0saves
Si vous avez aimé ce "post", n'hésitez pas à laisser un commentaire ou vous abonnez à notre flux RSS.