0saves

robot karotz

« Nabartag est mort, vive Karotz !  » Telle est en substance la bonne nouvelle qui annonce le retour du lapin wifi le plus connu au monde !

Tout le monde se souvient du lapin malin Nabartag qui avait fait fureur il y a quelques années avant d’être condamné à disparaitre suite à la mise en redressement judiciaire de la société Violet qui le fabriquait. Une opération avant même été lancé en 2009 pour tenter de sauver le célèbre lapin wifi, avant que l’entreprise ne soit finalement racheté par l’entreprise Mindscape sauvant la bête et permettant le développement d’une nouvelle version plus dans l’air du temps.

Nabaztag : le lapin venu des âges farouches du Wifi

Qu’est donc Nabaztag ? Et à quoi sert donc ce maudit lapin ?

C’est avant un tout un produit communiquant en avance sur son temps et célèbre pour de multiples raisons.

Tout d’abord pour son design innovant de lapin blanc, mainte fois primé et élaboré par la société « In process ». Bien loin de l’aspect rébarbatif de nombreux produits électronique, ce petit lapin, aux influences « kawai », savait parfaitement s’intégrer dans la décoration d’un logement, sans dénaturer l’espace.

Ensuite, il comprenait un certain nombre de fonctionnalités, et surtout, il les faisait bien ! On retiendra la possibilité de lui donner des directives en s’adressant directement à lui via un module de reconnaissance vocale, et en retour, on pouvait connaitre les actualités (ou suivre ses flux RSS), connaitre ses nouveaux mails, la météo du jour, accéder à des podcasts, ou écouter la radio… bref, un parfait complément à un PC sans avoir besoin de naviguer sur le net pour accéder à l’information. Le tout avec des humeurs retranscrit par la bête électronique : s’il faisait beau le lendemain, le lapin vous le faisait savoir en s’adressant à vous de manière enjoué et coloré…tout en bougeant ses oreilles.

Nabaztag a su développer son aura et sa réputation, mais, malgré son aura et ses profondes qualités, il est resté le produit d’une clientèle de « technophiles » et de spécialistes, très intéressant mais pas indispensable, sans réussir à percer sur le marché grand public. Il est vrai que son prix élevé ne l’a pas aidé, sans compter une installation wifi parfois fastidieuse.

Ne parvenant pas à parvenir à un seuil de rentabilité suffisant, la société Violet était donc condamner à disparaitre.

Karotz : on garde le design et on améliore

Qu’en est-il des changements de cette 3ème version du célèbre lapin électronique ?

Tout d’abord le nom. Nabaztag (lapin en arménien) devient karotz, dont on devine aisément le lien avec le lapin, et qui est surtout beaucoup plus « brandable » à l’international. Ca sonne ludique, c’est facile à retenir et c’est surtout à consonance anglophone.

La taille reste la même, 27 cm, rendant le lapin toujours aussi discret.

Le design, quasiment une marque à part entière, a lui été gardé évidemment  : le lapin est toujours aussi coloré pour retranscrire ses humeurs, les oreilles bougent toujours…. Par contre, le jeu des LEDs a été revu à la baisse, mais apparemment une prochaine mise à jour devrait permettre de personnaliser plus à fond l’ensemble. Seul le micro a été changé de place en passant du nombril à la tête pour faciliter l’utilisation de la bête et libérer de la place pour d’autres accessoires. De même, on pourra personnaliser son lapin à l’achat en choisissant un « type d’oreilles » : vert, rose, jaune, marinière, fluorescente…. (on pourra acheter des oreilles de rechange sur le site du constructeur).

Un gros supplément d’intelligence embarquée pour plus d’utilisations

La réelle différence avec la précédente version du lapin électronique repose surtout sur l’intelligence embarquée par la bête, et par le nombre de fonctionnalités offertes à l’utilisateur, tout en gardant l’esprit configurable de la version précédente.

Le but est très clair : il s’agit de rendre le lapin beaucoup plus indispensable que précédemment, en le rendant beaucoup moins gadget, ludique mais futile, et en créant un véritable système de fonctionnalités très utile centrées sur la bête.

Et il faut avouer que c’est réussi !

les fonctions du karotz

Un équipement amélioré

Tout d’abord, on a pris ce qui était existant et on a amélioré :

  • les haut-parleurs ne sont plus sur le dessous mais derrière le lapin, et sont de meilleurs qualités. La qualité du son, via une meilleure lecture des flux mp3/mp4, permet donc d’écouter tranquillement de la musique, sans risque de saturation et sans dénaturation.
  • un contrôle du volume a été ajouté pour faciliter la gestion du son,
  • le wifi est désormais plus facile à configurer et à installer avec la prise en charge de la version 11n, l’installation est très simple : on branche le Carotz à un PC via le micro-usb et télécharger le logiciel d’installation pour le configurer au wifi et à l’internet. En 10 minutes, c’est fait !
  • la RFID s’installe comme une technologie clé du lapin, permettant la gestion d’une multitude d’équipements supplémentaires,
  • la gestion des périphériques a été étendu avec deux ports USB intégrés (un normal et un mini) pour y insérer des données, notamment de la musique, et une clé USB de 4Go inclue dans la queue de la bête.
  • l’interface vocale est encore plus facile à utiliser et il est aisé de se faire comprendre avec les commandes comprises par le carotz,
  • la gestion des flux RSS est également amélioré.

Par contre, petit bémol, la sortie jack permettant de relier le carotz à une chaine hifi a été supprimé. Mais comme le système son a été amélioré et que le lapin peut lui-même assurer cette fonction…

Une webcam intégré pour surveiller son domicile

Un peu dans l’esprit domotique et de surveillance à distance, une webcam a été discrètement intégré dans le nombril du carotz à la place du micro. Un peu faiblarde en faible luminosité pour la vidéo, les photos restent tout de même de très bonne facture. On peut aisément comparer la qualité de webcam à celle intégrée à un pc portable, donc c’est très correcte.

Celle-ci permet de garder le contact avec son domicile facilement et à distance. Elle prendra une photo de votre chez vous toutes les deux secondes qui seront envoyés vers un smartphone ou un ordinateur.

Une réutilisation de la RFID pour rassurer les parents

La technologie RFID (des radio étiquettes permettant de stocker des données, successeur avec le QR code du code-barre classique), déjà présente dans les précédentes versions du lapin (et utiliser au départ pour la lecture de livre pour enfants en partenariat avec Gallimard), a vu ses attributions étendues dans une fonction plus « grand public ».

Avec des badges RFID prévus à cet effet, les nanoztags (porte clés) ou flatnanoz (petits lapins de poches, copie conforme du plus gros), les parents pourront savoir à quels moments leurs enfants rentrent à la maison. Ils leur suffira de passer le badge devant le museau du lapin pour qu’un message soit envoyé aux parents sur leur smartphone ou ordinateur.

La RFID pour une synchronisation avec son smartphone

La RFID du carotz permettra également de synchroniser l’appareil avec des smartphones équipés de la technologie NFC comme le Nokia N8, Google Nexus S… pour permettre d’échanger rapidement des données.

De même l’application gratuite développée par le constructeur « karotz controller » (disponible sur l’android market et pour apple) permettra de piloter le karotz depuis une tablette iPad ou un iPhone ( sélection de radio, prise de photos à distance, gestion des listes de lecture Mp3…).

De plus Mindscape s’est déjà mis en route pour développer une multitude d’applications supplémentaires, tout en permettant à d’autres développeurs de créer eux-mêmes leurs propres applications pour le carotz, et le rendre encore plus utile.

Une plateforme numérique design pour écouter de la musique et se tenir informer

Des hauts-parleurs de meilleure qualité, une mémoire vive étendu à 64Mo, un processeur ARM (similaire à ceux des smartphones) et une meilleure gestion des fichiers mp3/mp4, permettront de transformer le carotz en chaine hifi facilement, avec musique, radion, podcasts….

 

Pour s’en équiper…

Il faudra rembourser environ 200 € pour acquérir un carotz. Il sera livré avec un kit d’enceintes, deux petits lapins RFID (les flatnanoz) et un jeu de porte-clés RFID, les nanoztags et la clé USB de 4 Go situé dans la queue de l’appareil (batterie en option).

Les possesseurs de la précédente version (Nabaztag) bénéficieront d’une réduction de 50 € sur l’acquisition du nouvel appareil.

Le lien produit pour un achat neuf sur amazon:

 

(crédit photo : Tom’s hardware)

[adsense_me_3]

0saves
Si vous avez aimé ce "post", n'hésitez pas à laisser un commentaire ou vous abonnez à notre flux RSS.