0saves

Une étude récente du Consumer Intelligence Research Partners (CIRP) (Chicago) a montré des résultats étonnants : le marché de l’iphone d’occasion (ou iphone usagé, via Kijiji) serait désormais aussi important que celui du neuf sur les principaux marchés où évolue l’Iphone. Ainsi, les chiffres montrent que près de 53% des acheteurs d’un iphone de nouvelle génération ont revenu leurs anciens téléphone, dont près de 49% était déjà un iphone d’une génération antérieur.

Un marché de l’occasion boosté par les caractéristiques mêmes de l’iphone, à savoir :

  • une durée de vie (plc, « product life cycle ») de l’iphone, toutes générations confondues, qui reste très longue, notamment dans la compatibilité des applications,
  • parce que l’iphone reste l' »incontournable » pour les nouveaux propriétaires de smartphones,
  • l’iphone est également très polyvalent et peut trouver une deuxième vie facilement dans un rôle de substitution, par exemple en iPod,
  • enfin l’iphone est relativement facile à débloquer (désimlocker) comparativement à d’autres smartphones.

Les avantages pour les acteurs du marché du smartphone

Ce développement exponentiel du marché de l’occasion de l’iphone fait évidemment des heureux. Notamment pour les acheteurs eux-mêmes qui peuvent bénéficier de forfaits téléphoniques souvent plus avantageux et plus flexibles (notamment en ce qui concerne la durée d’engagement) que ceux nécessitant l’achat d’un nouveau smartphone. Mais les autres gagnants sont également les oérateurs téléphoniques qui n’ont ainsi pas à payer de nouveaux coûts de subventions à Apple sur la vente d’un nouvel iphone.
C’est cela donc qui explique la différence constante entre le nombre plus important d’activations d’iphones plus importantes que celui des ventes proprement dites d’iphone de chez Apple.

Apple, grand perdant ? Pas si sûr.

Chaque iphone acheté d’occasion est donc un iphone neuf vendu en moins pour Apple. Une situation dommageable donc pour Apple ? Oui et non. Oui car cela fait évidemment baisser ses ventes et non, car cela fait tout de même entrer de nouveaux clients dans l’écosystème Apple. Des nouveaux consommateurs qui, à terme, achèteront sans doute l’iphone de nouvelle génération au prix du neuf.
Et ce sont autant de nouveaux utilisateurs d’Itunes store et de l’app store. Des membres supplémentaires motivant d’autant les développeur d’applications pour en créer d’autres et ainsi faire vivre la communauté Apple.

En résumé, ce n’est pas une situation parfaite pour Apple, mais c’est mieux que rien, en apportant de nouveaux clients sur les sources de revenus indirectes (app store, itunes…), en augmentant une communauté susceptible d’attirer de nouveaux annonceurs, et en initiant l’attachement à la marque Apple.

0saves
Si vous avez aimé ce "post", n'hésitez pas à laisser un commentaire ou vous abonnez à notre flux RSS.