Apple store new york - réseaux sociaux

Réflexion sur l’impact des medias sociaux pour 2012 1/2

| 0 Commentaires

0saves

Voici quelques notes glanées ici et là au cours de réunions et de conférences sur l’influence réelle des reseaux sociaux pour l’année 2012, notamment sur leur poids dans la définition des stratégies web.
Commençons tout d’abord avec la très complète infographie des principaux médias sociaux (et non réseaux sociaux) par catégorie pour l’année 2012, et réalisée par M. Fred Cavazza comme chaque année.

the 28th most photographed site in the world the apple store nyc 449x300 Réflexion sur limpact des medias sociaux pour 2012 1/2

Infographies 2012 des médias sociaux

Voici donc l’infographie réalisée par M. Fred Cavazza. Tous ces médias sociaux sont compartimentés selon une hiérarchie logique et claire entre :

  • plateformes d’utilisation : objets connectés, ordinateurs, smartphones, tablettes,
  • actions globales liées au deux principes mêmes des réseaux sociaux : créations d’interactions ou de conversations numériques,
  • actions principales liées au média social : rencontre (hors sentimentale), jeu, partage, publication de contenu, localisation, achat.

Panorama MS 2012 522x550 Réflexion sur limpact des medias sociaux pour 2012 1/2

Cela montre bien toute l’importance que les medias sociaux ont acquis en deux ans, au point de faire partie intégrante du web. Ce sont donc désormais des éléments primordiaux à prendre en compte dans le cadre de la mise en place de stratégies de visibilité sur le web.

Dans le même style, j’ai trouvé également récemment un radar des médias sociaux qui peut servir de grille de lecture lorsque l’on doit choisir les bonnes cibles média dans le cadre de sa compagne de communication numérique, selon ses objectifs. On peut le trouver sur le site Demainlaveille.

radar medias sociaux Réflexion sur limpact des medias sociaux pour 2012 1/2

Source: Uploaded by user via Aref on Pinterest

Médias sociaux : une tendance à l’accélération

Mais surtout une accélération dans l’apparition (mais également la disparition) de nouveaux comportements pour les internautes.
Ce qui, il y a deux ans paraissait impensable ou très spécialisé devient aujourd’hui grand public.

Il en ait de même pour l’apparition et le développement de nouveaux médias sociaux : regarder le cas du très tendance TumblR (sorte de nouveau MySpace pour faire très très simple) ou du très hype Pinterest.
Si un nouveau réseau social arrive à occuper une part du secteur des médias sociaux, alors s’ensuit une série d’évènements en cascade :

  • adoption du nouveau réseau par un petit nombre de précurseurs,
  • ce nouveau réseau répond à un besoin qui est comblé,
  • adoption du réseau par un plus grand nombre, démocratisation,
  • création d’une nouvelle niche de réponse à un besoin,
  • et enfin adaptation nécessaire des autres médiaux sociaux opérant sur le même segment d’actions. Regardez l’exemple récent du rachat de Posterous par Twitter pour d’adapter à Pinterest.

Et au final, on se rend compte que ces nouvelles habitudes d’utilisation des médias sociaux ont complètement détruites les anciennes règles des médias numériques mais également traditionnels.

Les médias sociaux et la modification de notre perception de l’information

Les médias sociaux sont également en train de bouleverser durablement notre rapport au traitement de l’information.
Ils ont notamment permis de multiplier les sources possibles de données et leur rapidité de transmission (comme sur twitter par exemple), mais dans le même temps ils ont considérablement limiter notre besoin de recouper l’information pour la vérifier (notamment pour les journalistes).
Le résultat : les très grande croissance des rumeurs sur le Net et la démultiplication de leur impact.

C’est le journal britannique Le Guardian qui avait fait une vidéo il n’y a pas longtemps, très bien faite, avec les 3 petits cochons pour montrer de façon humoristique les effets de la rumeur et de la désinformation, et dans une certaine mesure du journalisme ouvert, sur le Web.

Three Little Pigs from DTan on Vimeo.

De l’utilisation des médias sociaux en terme de stratégie de communication

Les médias sociaux étant tellement mouvant, il est parfois difficile de les intégrer efficacement dans une stratégie de visibilité numérique. Au final; par peur de l’échec et de lancer quelque chose de déjà « has been », on hésite et préfère rester sur du classique.
Et pourtant, on l’a bien vu, miser sur les médias sociaux est absolument nécessaire dans le Web d’aujourd’hui.

Attirer les internautes : le jeu concours

Un des moyens les plus simple de se faire connaitre sur les médias sociaux, et de créer un mouvement de fidélisation à une entreprise ou à une marque, est encore de créer un jeu concours. Dans ces cas-là, la seule règle à suivre est de faire simple, au plus simple. Pour ne pas décourager les internautes avec des règles fastidieuses et au final superflu pour les besoins de votre communication.

Communiquer avec les internautes : le community manager

En terme de gestion des différentes « fanpage » sur les médias sociaux par vos community managers, voici les principales règles que l’on peut conseiller de suivre pour 2012 :

  • miser sur une complète transparence avec l’internaute,
  • toujours citer les sources de vos informations,
  • définir un ton de réponse correspondant à ses objectifs de communication (neutre, humoristique…),
  • faire attention au temps consacré, suffisant pour traiter la demande, et surtout aux horaires de communication : est-on disponible 24h/24 ou aux heures de bureaux, etc…

Il faudra également faire un choix dans le type de community manager qui sera mis en avant :

  • des personnage de marques (style Cétélem oue Cerise de Groupama),
  • des personas, ou personnages fictives correspondant aux attentes de votre clientèle,
  • des personnes réelles (ou hyper-personnalisation), même si la quasi totalité du temps ce sont des pseudos.

Savoir repérer ses ambassadeurs de marques

Enfin, autre élément d’importance, c’est de savoir comment repérer les futurs ambassadeurs de votre marque (ou évangélisateurs).
La plupart du temps, ce sont :

  • les employés. Pensez donc à bien communiquer en amont toutes vos opérations de communication en interne,
  • les clientes., A ciblez donc dans vos objectifs de communication.

0saves
Si vous avez aimé ce "post", n'hésitez pas à laisser un commentaire ou vous abonnez à notre flux RSS.

Auteur : Cinnamon Carter

Cinnamon a bien évolué depuis les années 60, pour se concentrer aujourd'hui sur l'Europe et les nouvelle technologies. Sa passion : les applications Google et "web" permettant d'améliorer le "data mining" et le croisement des données.

Ad Plugin made by Free Wordpress Themes