Collusion : un plugin pour savoir qui vous traque en temps réel

Collusion : un plugin pour savoir qui vous traque en temps réel

Aujourd’hui, on va s’intéresser à un petit plugin que j’ai trouvé, installable sous firefox, et nommé Collusion qui vous permettra de connaitre précisément l’état de votre « tracking » lorsque vous naviguez sur la Toile.

Alors, il ne se trouve pas directement depuis le catalogue d’extensions de Mozilla, mais pourtant le code semble très propre. On peut ainsi le trouver sur le site toolness.com et çà, c’est le lien de l’auteur, Atul Varma (travaillant pour Mozilla Labs), de ce petit plugin sur le très sérieux Github

plugin firefox collusion web tracking

Un plugin pour voir visuellement qui collecte des informations sur votre navigation web

Ce petit plugin vous permettra de visualiser très simplement grâce à une animation graphique qui synthétise tous les sites collectant des informations sur votre navigation web (cookies, préférences de navigation…), notamment pour les besoins de la publicité en ligne (réseaux display Adsense, affiliation…). Ceci afin de mieux comprendre comment fonctionne Internet.

Grosso modo, ce logiciel compile graphiquement toutes les informations collectées lors de votre navigation sur la Toile par le biais des « cookies » déposés sur votre ordinateur par chaque site que vous visitez, et les réassemble en une arborescence permettant de mettre en avant les principaux sites vers lesquels sont dirigées ces informations (pour visualiser le graphique après installation, cliquer sur le symbole « collusion » en bas à droite de votre navigateur).

Pas de panique cependant, il ne s’agit pas de tomber dans la paranoïa. Tout le monde sait que des informations sur votre navigation sont collectées lorsque vous surfez sur le Web. La plupart des temps, elles servent aux régies d’affiliation afin de proposer aux internautes des publicités en ligne plus ciblées, notamment en fonction de votre historique de navigation et de votre historique de recherche. C’est le fameux remarketing, lui-même évolué du retargeting.

animation graphique collusion

Le graphique ci-dessus est le résultat d’une petite navigation de 15 minutes mené par mes soins, à travers des sites d’actualités (le Monde, l’Express…) et quelques sites informatiques.Impressionnant, non ? On voit déjà que l’arborescence est déjà bien établie, avec l’apparition de quelques points nodaux. Je ne vous raconte pas quand on observe deux à trois journées de navigation couplées. Ca devient nettement plus fouillis… une vrai constellation de sites et de données.

Comment çà marche : explications des résultats du graphique Collusion

Néanmoins, après quelques remaniement, on peut voir plus clairement encore les points nodaux. On peut en effet, de façon limité, « tirer » ou déplacer une partie de ces noeuds pour rendre l’arborescence plus clair.

This movie requires Flash Player 9

plugin collusion

En rouge, ce sont les sites « trackers » reconnus par privacychoice.org et qui collectent ouvertement de l’information sur notre navigation, notamment à des fins publicitaires. En gris, ce sont les sites qui vous laissent des cookies mais sans collecter de l’information, enfin théoriquement. Et les flèches, enfin, indiquent la direction de ces informations et du trafic.

On retrouvera ainsi les principales régies publicitaires telles que Tradedoubler, Adjuggler et le réseau display de Google évidemment (Adsense et Doubleckick). On retrouvera également des réseaux sociaux bien connus comme Facebook et Twitter, mais également des sites collectant des données à des fins marketing (Weborama, Full circle studies, Adtech…).

Un ciblage produit… pour le moment

Bon, il est évident que votre vie privée en prend un coup. Quand vous naviguez sur le Web, on collecte des données. Celles-ci servent aux régies publicitaires et aux cabinet de conseil marketing pour construire un profil vous correspondant, déterminer ce qui vous intéressent et vos envies, afin de vous proposer les produits et services les plus intéressants.

Ces annonces personnalisées sont déjà assez énervantes quand on vous propose à tour de bras des réductions pour des crayons ou des rames de papiers quand vous êtes ciblés comme « entrepreneur », mais elles laissent également apparaitre que la frontière est mince entre utilisation publicitaire et contrôle policier.

Quid de mes aspirations politiques ou personnelles? On peut également facilement produire un « profil » plus privée de moi en fonction de ma navigation. Et si ces bases de données sont un jour utilisées par des personnes autres que de simples régies publicitaires…. alors là… Sans compter que la trop grande personnalisation des résultats de recherche, empêche une plus grande ouverture d’esprit des personnes, en ne leur proposant que du contenu qui leur correspond.

Configurer son navigateur pour ne pas être tracké.

Evidemment, il existe des solutions pour éviter d’envoyer des informations sur votre navigation. Pour cela, il faut configurer son navigateur pour ne pas envoyer de données.

Cela ne marche pas à tous les coups car certains sites demandent l’acceptation des « cookies » pour pouvoir y accéder (comme par exemple les comparateur de vol et de voyages).

Voici une liste de possibilités par navigateur :

  • Pour Firefox: Allez dans Outils>Options>Vie privée puis paramètres personnalisés et décocher « accepter les cookies »
  • Pour Safari: Aller dans Developpeur>Ne pas suivre HTTP Header et cliquer.

Sinon, on peut également utiliser des outils comme Adblock Plus (add-on firefox), Better Privacy, ou tout simplement Ghostery.

Fonctionnement de l’affiliation

Fonctionnement de l’affiliation

Récemment, je suis tombé sur une très bonne infographie présente sur un site anglophone expliquant très clairement le fonctionnement de l’affiliation.

Sujet souvent nébuleux, j’ai pensé que ce serait intéressant à  traduire.

fonctionnement affiliation

Comment fonctionne l’affiliation ?

Question basique, mais comme souvent, on se lance dans des sujets complexes (conversion, ROI, KPI…) en oubliant de se poser les questions les plus simples, et qui sont loin d’être dénué de pertinence.

Alors la question que l’on peut se poser en ce qui concerne l’affiliation, c’est « Comment çà marche?  » (merci Michel Chevalet !). Et avec l’infographie que j’ai trouvé, on trouvera rapidement une réponse à cette question, et ce de façon très claire. Une image valant 1000 mots …

La voici :

Cliquez ici pour voir l’image en plus grand format.
How Affiliate Marketing Works

[Image provided courtesy of the Sugarrae affiliate marketing blog.]

Les étapes clés de l’affiliation : l’affiliation « step by step »

Voici les points clés à retenir de cette infographie, agrémenté de quelques ajouts personnels.

A – Avoir un blog/site établi

C’est la première étape, et c’est également la plus longue. Car il faut s’armer de patience, et travailler initialement à perte. En effet, pour pouvoir prétendre à un programme d’affiliation, il faut déjà avoir à minima un site/blog fonctionnant déjà avec un trafic de visiteur journalier substantiel (100 visiteurs/jour est une base).

Inutile donc de postuler si vous avez créé votre site/blog la veille, et écrit seulement un article.

B – Ne postuler qu’à des programmes en lien avec votre ligne éditoriale

Certains diraient avec l’ADN de votre site, mais je préfère rester sur le concept de ligne éditoriale. En règle générale, chaque site/blog dispose d’une ligne éditoriale plus ou moins clairement établi.

Certains choisiront de se fixer sur un thème très précis (une niche de marché) et à ce moment-là, la question ne se posera pas. Et même, si vous avez un blog/site plus généraliste, vos passions et intérêts dégageront au final des axes de publications suffisamment claires pour en dégager une ligne éditoriale plus ou moins cohérente. Se poser la question, et analyser sereinement ses écrits, permet souvent d’y voir plus clair.

Au fond, le rôle de tout administrateur de site sur une thématique donné est de jouer le rôle de « gardien du donjon » pour son lectorat. Avec pour rôle de faire le tri entre les bons et les mauvais produits. Idem pour les programmes d’affiliation : il faut qu’il apporte une plus value à votre lecteur, sinon il n’adhérera pas et au pire, ne reviendra pas sur votre site.

1 – Postuler à un programme d’affiliation

Une fois les étapes précédentes atteintes, reste à se lancer dans le grand bain : postule à un programme d’affiliation. Pour cela, c’est fort simple, il suffit de s’inscrire à l’une des grandes plateformes d’affiliation du marché. Pèle-mèle, je citerais

Mais, il y en a d’autres. De là, remplissez précisément les informations demandées. Ne trichez car elles seront vérifiées et serviront à valider votre acceptation dans un programme d’affiliation selon les conditions du client.

Souvent, ces plateformes vous demanderont de valider la propriété du site web entré par l’insertion d’un code dans votre texte ou dans votre html, ou par l’upload d’un fichier d’examen sur votre serveur. C’est fastidieux, mais malheureusement nécessaire pour un bon « tracking » des données.

Par la suite, vous aurez accès à une vaste liste de programmes partenaires, avec tous types d’affiliations possibles (texte, bannières…). Postulez, et une fois validé, vous aurez accès aux « liens affiliés ».

2 – Insertion des liens affiliés

Par la suite, à chaque fois que l’affilié fera mention d’un produit ou d’un domaine pouvant s’apparenter au programme d’affiliation, celui-ci insérera un ou plusieurs liens affiliés sur la page correspondante (textes, bannières…). Attention, tout de même à ne pas surcharger.

3-4 La visite de l’internaute

Après, il faut attendre. Et c’est là que l’internaute entre en jeu. Il visitera vos pages, et cliquera éventuellement sur un lien affilié pour arriver sur le site du programme d’affiliation (landing pages).

5 – Le cookie et l’internaute

Entretemps, en cliquant sur lien affilié depuis votre site, l’internaute aura reçu un badge indiquant au vendeur responsable du programme d’affiliation qu’il est arrivé sur son site en provenance de votre site. C’est le cookie.

6 – L’internaute achète ou effectue l’action demandée par le programme d’affiliation

Si l’internaute effectue l’action demandée par le programme d’affiliation (demande de devis, prise de contact, vente ou « lead »), on peut initier le processus d’affiliation…

7 – Vérification du vendeur au moment du paiement

Au moment du paiement (checkout), le vendeur vérifie si l’internaute possède un cookie « affiliation ».

8-9 – Présence d’un cookie affiliation et envoi du reporting

Si le vendeur trouve le cookie, et que les actions demandées ont été atteintes, alors un « ping » positif est envoyé à la plateforme d’affiliation indiquant que le vendeur a fait une vente grâce à l’affilié, conformes aux conditions émises par le programme d’affiliation.

Ce reporting se fait quotidiennement, et l’affilié peut ainsi suivre précisément ses ventes de façon journalière (mais également ses statistiques telles que l’impression, le taux de clics, la transformation…).

10 – Paiement de l’affilié

A la fin de chaque période de paiement (variable, mais en générale mensuelle), l’affilié sera payé selon les moyens de paiement définis (chèque, virement…) par le marchand, via la plateforme d’affiliation qui officiera le plus souvent en qualité d’intermédiaire.

Voilà…

Article original : Sugarrae -How affiliate marketing works