0saves

Il est partout. Nick Woodman est le nouveau milliardaire que tout le monde admire dans le monde du business. Le fondateur des équipements GoPro, ces caméras embarquées permettant de filmer et photographier vos exploits dans n’importes quelles conditions les plus extrêmes (surf, parachute, canyoning, escalade, motocross, etc), a fait fortune avec une idée de génie arrivant au moment où internet révolutionne la façon dont sont consommées les vidéos par les utilisateurs en manque d’angles uniques sur les écrans. Reste à appliquer ces caméras haute résolution à ds systèmes de drones pour passer à la vitesse supérieure.

Drone application civile sportive

 

Le voici propulsé dans la liste des milliardaires du célèbre magasine économique Forbes… le tout, à l’âge de 36 ans seulement ! Avec une société en plein développement et une publicité virale cool et constante, directement liée aux partenariats prestigieux et spontanés avec des stars telles que le champion de surf Kelly Slater, le monde de l’image sportive se trouve révolutionné.

Et associées à des drones permettant de réaliser des vues aériennes, les possibilités sont époustouflantes, tant en termes d’exploitation que de rendu. Le tout, pour un rapport qualité/prix ayant de quoi laisser frémir les firmes de productions historiques en charge des évènements majeurs de ce monde. Les communiquants adorent déjà ce système, semblant sorti tout droit d’une chambre d’adolescent un peu « nerdy ». Il sera ainsi sans doute bientôt difficile de considérer la couverture médiatique d’un concert ou d’un rallye automobile sans l’usage de plusieurs drones équipés de caméras ultralégères et résistants à tous types de conditions pour prendre l’ampleur d’un évènement dans toute sa splendeur. Volkswagen, arrivé avec ambition en Championnat du Monde des Rallyes avec un programme d’usine déjà gagnant avec le pilote français Sébastien Ogier, utilise les drones pour produire des images spectaculaires sous des angles jamais vus afin de se rapprocher de sa communauté de fans sur la Toile. Il y a fort à parier que le monde du cyclisme, dont les grandes épreuves classiques traversent des pays entiers par définition, s’accaparent le système pour réaliser de grandes images uniques en leur genre d’ici peu pour enrichir une réalisation nécessitant des moyens techniques et humains jusqu’alors très rédhibitoires.

Versatiles, habiles et extrêmement maniables, les drones ne sont pas uniquement utilisés par l’armée ou dans le domaine de la surveillance. Leur démocratisation technique (un simple logiciel informatique suffit pour les guider comme un enfant guide sa voiture télécommandée) est liée à l’efficacité des capteurs infrarouges nouvelle génération, tels que le capteur infrarouge sur le site rs components. Accessibles financièrement, ils permettent aux exploitants agricoles de surveiller l’état de leurs cultures, aux gérants de campings ou de résidences de prestige de prendre des photos aériennes de leurs sites en s’épargnant le coût mirobolant d’un photographe embarqué dans un hélicoptère, ou encore aux… paparazzis de venir voir ce qui se passe sur la plage privée de la côte d’Azur sur laquelle se prélasse un couple princier ! Il parait même qu’une université en Alabama, aux Etats-Unis, a décidé d’utiliser ce type de drone pour aider la police a surveiller le campus… A vous de voir quelle utilisation vous pourriez en faire, mais on vous aura prévenus : ce joujou pour adultes est des plus addictifs…

0saves
Si vous avez aimé ce "post", n'hésitez pas à laisser un commentaire ou vous abonnez à notre flux RSS.