0saves

On pensait voir apparaître ces fonctionnalités dans les dernières versions des Samsung Galaxy et Iphone d’Apple, et pourtant il ne faut pas se leurrer la prochaine guerre du paiement mobile a bel et bien commencé. Pour preuve, les annonces de plus en plus nombreuses que l’on retrouve dans l’actualité ces derniers mois, que ce soit sur l’équipement des prochains smartphones en terme de capacités de paiement mobile (NFC notamment, « Near Field Contact ») ou les partenariats des institutions bancaires avec les principaux fabricants de téléphones.

 

Du côté des partenariats

De tout côté, les grands noms des transactions internationales que ce soit Mastercard, Via ou encore Paypal commencent à bouger intensément pour ne pas se faire dépasser et obtenir une part du gâteau. Avec à la clé, la bataille pour le contrôle du paiement mobile, destinés à remplacer à terme les cartes de débit ou les cartes de crédit (carte de crédit remise en argent, cartes de crédit voyage, cartes bancaires pour étudiants….) par l’utilisation de son téléphone intelligent pour payer lors de ses achats.

Un marché énorme donc, estimée, pour le moment, à 13.8 milliards de dollars pour 2013. Et la croissance devrait être exponentielle.

Résultat, Mastercard  a annoncé le lancement d’un nouveau système de paiement digital, connu sous le nom de MasterPass, et permettant le stockage des informations bancaires de ses clients dans un « cloud » sécurisé avec un portefeuille électronique. Le tout fonctionnant sous technologie NFC (Near Field Communications). Lancement prévu en Australie et aux États-Unis pour commencer fin mars 2013.

Visa n’est pas resté en reste, et a annoncé, dans la foulée de Mastercard, un partenariat global sur une solution de paiement mobile, et toujours sous technologie NFC, avec le constructeur Samsung, pour permettre le paiement sécurisé sur les prochaines générations de smartphones Samsung. Dans le même temps, Verifone serait en passe de faire la même opération, mais avec la Bank of China.

Pour autant, il reste de nombreux scepticisme quand à cette technologie du paiement sans contact. Notamment, Paypal et Ebay (qui possède Paypal) qui considèrent que la technologie du paiement sans contact est juste une technologie « permettant de résoudre un problème qui n’existe pas », car, pour eux, rien n’est plus simple que de payer en magasin. Il faut dire que Paypal commence également à empiéter sur les plates-bandes de Visa et de Mastercard depuis l’arrivée d’un nouveau terminal permettant de payer sur Paypal avec un carte de paiement à puce.

De fait, que l’incertitude demeure sur la capacité de cette technologie à décoller réellement.Le fait que Apple n’ait pas embarqué la technologie NFC sur son Iphone 4S ayant sérieusement ébranlé la confiance des industriels dans le NFC.

Du côté des matériels

Ces prochains Samsung comporteront donc un terminal NFC, une micro-puce sécurisée contenant les informations bancaires du client, et la technologie Visa pour le paiement sans contact (Visa Paywave). Il est clair que Samsung a fait énormément de travail pour fludifier l’imbroglio qu’est le paiement sans terminal dans beaucoup de pays, sur son prochain smarpthone : car pour l’instant, il y a encore tellement de projets, que ce soit des fabricants de matériels informatiques, de terminaux sans fils, mais aussi de groupes étatiques, qu’il est difficile de se faire une vrai vision d’ensemble du paiment sans fil. Et seule une multinationale de la taille de Samsung pouvait faire le ménage pour imposer un tracé au NFC.

L’Iphone 5S ne devrait pas rester en reste et emporter lui aussi un terminal pour du NFC, et dans un souci de sécurisation des données personnelles, l’achat récent de la firme Authentec par Apple laisse sérieusement entrevoir l’idée que le future Iphone emporte également une reconnaissance d’identité par lecteur d’empreintes digitales.

Encore incertain

La seule dernière innovation du dernier forum mondiale de la téléphonie de Barcelone ayant été cette présentation d’une application sécurisée par Visa et Mastercard, sous technologie NFC.

Cela va permettre de pouvoir tester in vivo la viabilité de cette technologie : celle de fournir aux banques un lien sécurisé entre elles et les smartphones, sans avoir à investir des sommes astronomiques dans une nouvelles applications pour IOs ou Android.

Pour autant, peu a été dit sur la sécurisation des transactions bancaires par le NFC (par exemple, en France, il n’eistence pas encore de consensus clair sur le 3D secure our sur la sécurisation des portefeuilles électroniques), et sur la convergence « cross canal » entre modes de paiement « online » et « offline ».

 

0saves
Si vous avez aimé ce "post", n'hésitez pas à laisser un commentaire ou vous abonnez à notre flux RSS.