0saves

Un avion personnel à la portée de tous ?

Ce projet peut sembler délirant et pourtant il s’agit réellement d’un exercice de réflexion poussée menée par les principaux acteurs de l’aéronautique européenne, et notamment de l’Onera, coordinateur du projet avec son « Pplane » (comprendre « personal plane »). Le projet a été initié en Octobre 2009 et devrait durer 30 mois (budget alloué : 4,4 millions d’euros).

Regroupant 12 acteurs majeurs de l’aéronautique européenne (entreprises, universités, centres de recherche) et près de 1000 experts des thématiques liées à l’aéronautique (propulsion, portance, sécurité…), le projet a pour principal objectif, non pas de définir un prototype d’avion personnel, mais plutôt de réfléchir concrètement à l’évaluation d’un nouveau mode de transport personnel aérien, tant dans sa viabilité que dans les pistes de recherches à explorer, notamment dans la faisabilité quand à l’élaboration d’un système de gestion des flux aériens d’un ensemble de « véhicules aériens » gérés par un pilote au sol et en contact avec le contrôle aérien via des liaisons de données (radar, satellite…).

projet pplane avion personnel

Le point des avancées lors des Aerodays 2011

Et un point a été fait sur l’avancée de projet en avril dernier lors des Aerodays 2011 qui se sont tenus à Madrid et organisés par la non moins sérieuse Commission Européenne qui a placé le projet « pplane » dans les objectifs de son 7ème Programme cadre (PCRD) sous l’intitulé PATS (Personal Air Transport System). Le responsable du projet au niveau de la commission européenne est Mr José M Martin, et ce nouveau projet s’inscrit parfaitement dans la continuité des projests de R&D européens « SATS », « SESAR », INOUI », « EPATS », « out-of-the-box » et EQuiPT ».

Pour l’instant, le projet avance bien, et quelques 500 personnes du grand public susceptibles d’utiliser à terme cet « appareil » ont déjà été interrogées, ainsi que les 1000 experts participant au projet pour déterminer les grands axes prioritaires de recherche à privilégier dans le développement de ce nouveau système aérien. Ce n’est, ni plus ni moins, qu’une très vaste enquête sociale qui a été menée pour circonscrire le sujet, comme dans le marketing ou en intelligence économique, et qualifier et catégoriser les attentes et les besoins.

Cela a notamment permis de définir des attentes fortes de ces personnes sur plusieurs thématiques cibles.

Les attentes d’un tel système : sécurité et respect de l’environnement

Les résultats de l’enquête ont permis de définir que les personnes interrogées attendaient de ce projet des garanties très fortes en terme de :

  • une réglementation claire (notamment au niveau des European Light Aircraft)
  • sécurité (via une automatisation complète du système)
  • respect de l’environnement, tant dans la fabrication que dans l’utilisation (impact sur l’environnement, impact sonore…)
  • rentabilité synonyme d’un rapport qualité-prix accessible et avantageux vis à vis d’autres modes de transport,
  • accessibilité, toujours dans le prix mais également dans l’étendu du réseau,
  • performance (ditance minimum parcourue avant recharge, disponibilité, rapidité de déplacement…)

Méthodologie actuelle de recherche sur le projet « PPlane » ?

Fort de ce constat, le consortium de recherche et l’Onera planchent pour le moment sur les axes de développement suivants afin de définir le système de transport aérien personnel du futur :

  • une réflexion sur les mutations de la société, notamment sur l’acceptabilité sociale de ce genre de projet et les facteurs humains, notamment sur la gestion des interfaces homme/machine ainsi que la gestion au sol du trafic aérien)
  • les technologies envisageables d’automatisation et de contrôle (automatisation contrôlée des aéronefs, gestion du trafic au sol…)
  • des concepts de prototypes d’aéronefs se distinguant par leurs modes de propulsion notamment:
    • Bi-turbo propulseur,
    • 6 moteurs électriques,
    • Engin à décollage vertical (VTOL),
    • Bimoteur à piston diesel.

Et pour finir, un interview de Mr Denis Maugars de l’Onera sur le projet Pplane

Pour plus d’informations sur le sujet :

Contact projet à l’Onera : marion.verny@onera.fr

0saves
Si vous avez aimé ce "post", n'hésitez pas à laisser un commentaire ou vous abonnez à notre flux RSS.